Sainte Russie, l'art russe des origines à Pierre le Grand

Exposition au musée du Louvre, Paris (5 mars - 24 mai 2010)

Publié le mardi 23 mars 2010



Présentée dans le cadre de l'année France-Russie, le musée du Louvre propose une exposition très exhaustive sur l'art russe ancien, du IXe au XVIIIe siècle, en réunissant plus de quatre cents oeuvres provenant des musées et bibliothèques russes.


 Icône : saint Pierre, métropolite de Moscou, Novgorod, milieu du XVIe siècle.Iconostase de l'église des Saints-Pierre et-Paul-des-Tanneurs de Novgorod © Musée d'État de Novgorod / Photo Evgenii Gordiychenkov
Icône : saint Pierre, métropolite de Moscou, Novgorod, milieu du XVIe siècle.
La première partie de l'exposition présente l'apparition des « Russes » dans l'histoire latine, byzantine et arabe. Puis le célèbre « baptême » du prince Vladimir en 988 introduit de manière définitive la chrétienté de la Rous' et reprend le modèle ecclésiastique de Constantinople.

Au XIIIe siècle, l'invasion mongole induit une renaissance des grands centres de la Russie médiévale. Après l'hésitation entre la prépondérance byzantine et la tentation de l'occident latin, l'ascendant de Moscou s'impose. C'est le temps des peintres Théophane le Grec, Roublev et Dionisi.

Au XVIe siècle, Moscou inaugure sous les règnes de Basile III et Yvan IV le Terrible un nouvel âge d'or de l'art russe qui culmine avec le patriarcat de Moscou (1589).

Enfin, après « le Temps des troubles » au XVIIe siècle sous les premiers Romanov, les changements politiques et esthétiques radicaux sont imposés par Pierre le Grand. La Russie est alors marquée par l'ouverture définitive sur l'Europe, la fondation de Saint-Pétersbourg et l'appropriation de l'art occidental. La Russie d'avant Pierre le Grand est en revanche l'héritière de Byzance.

Ainsi, au-delà d'une capacité singulière à préserver l'héritage de Byzance jusqu'au XVIIIe siècle, l'art ancien russe a sans cesse réussi à renouveler et à se forger dès l'origine une véritable identité.

Commissariat d'exposition : Tamara Igoumnova, directrice adjointe du Musée historique d'Etat, Moscou. Jannic Durand, conservateur en chef au département des Objets d'art, et Dorota Giovannoni, documentaliste scientifique au département des Objets d'art, musée du Louvre.

 Icône : les saints Boris et Gleb, Novgorod, milieu du XIVe siècle. Bois, peinture à la détrempe © Musée historique d'État (GIM), Moscou
Icône : les saints Boris et Gleb, Novgorod, milieu du XIVe siècle.
Informations pratiques

 Musée du Louvre, hall Napoléon.

 Horaires : Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 18h. le samedi jusqu'à 20h et les mercredi et
vendredi jusqu'à 22h.

 Tarif : Billet spécifique pour l'exposition Sainte Russie - 11 €, billet jumelé (exposition temporaire + musée) - 14€ . Tarif réduit - 12 € (les mercredis et vendredis après 18h). Gratuité : pour les moins de 18 ans, les chômeurs. Gratuit tous les 1er dimanches de chaque mois, Journées du Patrimoine.

 Catalogue d'exposition : Sainte Russie, l'art russe des origines à Pierre le Grand, Musée du Louvre éditions.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris