Les Portes du Ciel

Paris, musée du Louvre (du 6 mars au 29 juin 2009)

Publié le mercredi 25 mars 2009



Les « portes du ciel » désignent dans la langue des anciens Égyptiens les portes qui fermaient le meuble sacré, ou tabernacle, abritant la statue d'une divinité. Leur ouverture met en contact le monde des hommes et celui des dieux.


Sarcophage de la dame Tanhetep (détail)(c) Musée du Louvre, Georges Poncet
Sarcophage de la dame Tanhetep (détail)
L'exposition rassemble plus de 300 oeuvres, principalement issues des collections du Louvre, complétées par environ 70 chefs-d'oeuvre des grandes collections égyptologiques de musées européens (dont des pièces exceptionnelles jamais exposées en France). Les objets présentés sont issus des périodes allant de l'Ancien Empire à l'époque romaine.

Cette exposition sur l'Egypte antique est tout à fait inhabituelle, au lieu de se consacrer à un site ou à une fonction, elle s'attache à des lieux (centrés sur le thème du tabernacle), et aux images qui les reproduisent, elles-mêmes véhiculées par des objets.

Chaque lieu génère son répertoire de formes et de signes, qui ensuite peut trouver sa place dans d'autres espaces. Ces derniers sont au nombre de quatre et demeurent des invariants au cours des 5 000 ans de civilisation égyptienne couverts par l'exposition : L'Univers, sanctuaire des dieux ; Le Ciel sous la terre : l'Au-delà mystérieux ; Entrer et sortir : la Chapelle de la tombe ; Aux portes du ciel : le parvis du temple.

Sethi II assisLondres, The British Museum (c) The trustees of the British Museum
Sethi II assis
En offrant une vision de ces mondes à travers leurs représentations et productions artistiques, l'exposition se lance dans une chasse aux signes et à l'iconographie, cherche les jeux de renvois et d'oppositions. Elle s'attache à replacer des objets familiers aux visiteurs dans leur contexte social, religieux et artistique et montre leurs mutations à travers le temps.

Le parcours scénographique a été pensé de manière à renforcer le voyage du visiteur à travers les mondes familiers aux anciens Egyptiens. Ces lieux sont séparés les uns des autres par des zones de transition, assumant ce rôle de porte entre les mondes. Ce passage est un espace didactique dans lequel trouve place la signalétique expliquant le thème développé.

Pour bien comprendre le propos de l'exposition, il faut s'imprégner de l'esprit égyptien, caractérisé par un univers mental fascinant : cet art de la combinatoire permet d'associer des éléments matériels à un univers inaccessible aux humains, comme en témoignent à la fois le titre de l'exposition et le tabernacle lui-même, tout à la fois oeuvre humaine et réceptacle du divin.

Le questionnement au coeur des « Portes du Ciel » et les recherches les plus récentes en égyptologie vont à l'encontre de beaucoup d'idées reçues que continuent à véhiculer manuels scolaires et ouvrages de vulgarisation. L'objectif de cette exposition est d'inviter à regarder autrement l'image égyptienne qui nous semble si connue.

Commissariat d'exposition : Marc Etienne, conservateur au département des Antiquités égyptiennes, musée du Louvre.

Informations pratiques

 Musée du Louvre, 34, Quai du Louvre, 75001 Paris - Hall Napoléon, accès par le passage Richelieu.

 Accès métro : station Palais-Royal/musée du Louvre. Par bus, n° 21, 24, 27, 39, 48, 68, 69, 72, 81, 95. Par voiture : parking souterrain accessible par l'avenue du général Lemonier, tous les jours de 7h00 à 23h.

 Horaires : tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 18 h, les mercredi et vendredi jusqu'à 22h.

 Tarifs : Billet Exposition : 11 €. Billet jumelé (Collections permanentes et expositions) : Tarif plein : 14 €, Tarif réduit : 12 € les mercredi et vendredi à partir de 18 h. Accès libre pour les moins de 18 ans, les chômeurs, les adhérents.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris