INFRA par Frédéric ATLAN

"La peinture n'est pas un traitement de surface"

Publié le lundi 04 juin 2012



Une exposition accueillie par l'APACC du 9 au 17 juin 2012 (les samedis et dimanches 15h-19h) vernissage vendredi 8 juin - 18h 19 rue Carnot - 93100 Montreuil Ligne 9 - Croix-de-Chavaux


Infra

De loin on ne voit rien. Il va falloir s'y faire, se faire à une peinture qui a renoncé au voyant, au vite dit. Rien ne se dit vite que l'évidence, et c'est ailleurs qu'on vous convie.

Où? Dans une épaisseur de la matière que la peinture a pour mission d'explorer, et qui contient davantage de mondes que la figuration n'en peut compter.

Frédéric Atlan travaille ses tableaux comme des affiches lacérées, allant et venant dans le feuilletage des couches de couleur - parce que la peinture ne se joue pas en surface, comme elle le prétend. Tout se passe en dessous, comme dans les tableaux anciens variaient les couleurs d'imprimature, comme sur Photoshop se combinent les calques  : fusion, compression, impression. Les fonds remontent, les couleurs percent, des plis se creusent, et bousculent la sérénité apparente de ces grands espaces où rêver.

Compulsif et inquiet, le tableau répète, reprend, laisse s'emballer la machine à motifs, matières bulleuses, pampres délicats, tracés topographiques... Le regard se prend au piège du détail, s'abandonne aux minuties fractales. On croyait jeter un coup d'oeil, on a jeté un filet, pour se retrouver pris dedans. Cf. infra.

Muriel Louâpre


Imprimer cet article