Warning: Use of undefined constant MCRYPT_RIJNDAEL_128 - assumed 'MCRYPT_RIJNDAEL_128' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /var/www/dessinoriginal.com/classes/Rijndael.php on line 124
Granet, une vie pour la peinture - Expositions en régions- DessinOriginal.com

Granet, une vie pour la peinture

Aix-en-Provence, musée Granet (du 5 juillet au 2 novembre 2008)

Publié le mardi 26 août 2008



Avec 220 oeuvres de François-Marius Granet, cette rétrospective entend, selon Denis Coutagne, commissaire de l'exposition, « rendre justice à l'artiste et le resituer dans l'histoire de l'art. On peut ainsi penser qu'il n'est pas juste que Granet soit resté dans l'ombre de ses cloîtres, alors que sa place est éminente dans le passage du néo-classique au romantisme et au naturalisme ».


F. M. GranetCouvent Saint Bonaventure à travers une arcade du Colisée (huile sur toile) ©musée Granet / CPA cliché B.Terlay
F. M. Granet
Granet s'avère être un peintre à redécouvrir pour lui-même et à replacer dans son temps pour en comprendre le rôle.

Granet reçoit une formation néo-classique dans l'atelier de David (1796-1802). Mais dès cette époque, il s'inscrit avec Auguste de Forbin parmi les peintres soucieux de renouer avec les traditions religieuses chrétiennes marquées par une certaine idéalisation du Moyen Âge.

Le romantisme de Granet se nourrit d'une sensibilité religieuse qui en fera l'un des peintres les plus en vue lors de la Restauration. Il correspond ainsi au courant dit « troubadour » dont l'école de Lyon, à laquelle il appartient avec ses amis Richard ou Revoil, constitue l'élite : plus qu'une vison grandiose fondée sur la peinture d'Histoire, les oeuvres de ces artistes se nourrissent de scènes littéraires ou poétiques.

En 1802, il part pour Rome où il dessine les monuments anciens, peint des scènes de la vie romaine et porte un regard personnel sur le clergé. Il se fait ainsi connaître pour ses intérieurs d'églises et de couvents, dans un style hollandais très sombre, à l'opposé de sa formation néoclassique.

F. M. GranetUn quart d'heure avant l'office (huile sur toile) ©musée Granet / CPA cliché B.Terlay
F. M. Granet
Les scènes de genre l'emportent, avec un souci de véracité dans le détail des costumes, des attitudes, des lumières. Ainsi s'annonce déjà le réalisme, c'est à dire une école de peinture qui cherchera à rendre compte des choses et des objets, de la nature selon une perception immédiate.

A la fin de la période romaine, Granet connaît une relative notoriété. Il se lance alors dans une production « alimentaire » importante. Son retour en France en 1824 marque un tournant dans la vie du peintre. Ses oeuvres sont alors empreintes d'un certain académisme et s'attachent à une conception passéiste de la peinture néo-classique. Il devient conservateur au Musée du Louvre, puis conservateur au Château de Versailles en 1833. Granet, dans cette période, peint pourtant d'exceptionnelles aquarelles en marge de sa peinture officielle.

Ces aquarelles et lavis font l'objet d'une des thématiques de l'exposition. A Rome, Granet consacre déjà une partie de son temps à peindre sur le motif. Il emmène son carnet, dessine, ébauche des lavis, rentre à l'atelier achever ses croquis. Lorsqu'il revient en France et devient conservateur du château de Versailles, Granet consacre son temps à peindre des aquarelles autour du bassin des Suisses. Il reproduit le même motif 40 ans avant que Monet ne répète ses « peupliers », ses gares Saint-Lazare, ses « meules ». Personne ne voit ces aquarelles. Elles constituent son jardin secret. La plus grande partie d'entre elles sera donnée au musée d'Aix. Granet va alors se révéler comme un peintre hors pair dans le registre intimiste.

F. M. GranetLa Pièce d'eau des Suisses à Versailles (1842), aquarelle ©musée Granet / CPA, cliché B. Terlay
F. M. Granet
L'exposition invite également les visiteurs à découvrir Granet le collectionneur au travers de sa collection personnelle. Un trésor qu'il a légué au musée d'Aix en 1849 et comprenant quelque trois cents peintures, notamment des oeuvres italiennes et flamandes. Près de trente tableaux déjà exposés proviennent de ce legs, révélant ainsi les goûts et les influences de Granet.

Commissariat d'exposition : Denis Coutagne

Informations pratiques

 Musée Granet, Place Saint Jean de Malte, 13100 Aix-en-Provence.

 Accès : Bus ligne 4, parkings Carnot et Mignet

 Tel. : 04 42 52 88 32

 Horaires : Ouvert au public tous les jours, sauf le lundi. De 11h à 19h (juin à septembre), de 12h à 18h (mai à octobre).

 Tarif : 5€, tarif réduit : 3€

 Catalogue d'exposition : Granet, éditions Somogy.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions en régions

Voir tous les articles de la rubrique Expositions en régions

Vos annonces
Mots clés