Maîtres du dessin européen du XVIe au XXe siècle, la collection Georges Pébereau

Exposition au Louvre, Paris (26 nov. 2009 - 22 fév. 2010)

Publié le vendredi 11 décembre 2009



La présentation rend hommage à la donation de dessins de Costa, Castiglione, Honthorst, Brébiette, Vouet, Tiepolo, Boilly et Victor Hugo que le collectionneur Georges Pébereau a réalisée en faveur du département des Arts graphiques du musée du Louvre.


Eugène DelacroixCombat de lion et tigre. Collection Georges Pébereau (c) 2009 musée du Louvre / Suzanne
Eugène Delacroix
Longtemps restés dans l'ombre de la peinture, les dessins de maître font à présent l'objet d'une quête passionnée de la part des amateurs. L'ensemble des dessins rassemblés par Georges Pébereau compte au nombre de ces jeunes collections.

Forte en témoignages du dessin français du XVIIe au XIXe siècle, elle offre également la singularité de faire découvrir des créations graphiques étrangères, notamment germaniques, britanniques, danoises ou italiennes.

Les feuilles les plus anciennes datent de la Renaissance et du maniérisme italiens, avec Lorenzo Costa, Parmigianino et Nicolò de l'Abbate. Le chapitre français fait la part belle aux premières pensées jetées sur le papier : le Saint Protais de Le Sueur, le Mercure de Boucher, le Charles Quint reçu par François Ier à l'abbaye de Saint-Denis de Gros. Les compositions indépendantes sont également présentes, avec le bouillonnant Roger sur l'hippogriffe de Fragonard, les Fêtes lupercales de Bouchardon ou le Portrait d'un inconnu de David, jadis dans la collection des Goncourt.

Si quelques feuilles donnent accès à des artistes peu connus (Lafage, Gamelin, Doyen), d'autres montrent l'intérêt de Georges Pébereau pour des dessinateurs rares dans les collections françaises : Reinhart, rénovateur du paysage allemand, Overbeck, chef de file du mouvement nazaréen, ou Eckersberg, maître du Siècle d'or danois.

Jean-Antoine-Dominique IngresEtude pour le Bain turc. Louvre, département des Arts graphiques (c) RMN, Thierry Le Mage
Jean-Antoine-Dominique Ingres
Le XIXe siècle est particulièrement bien représenté dans la collection : Ingres, Delacroix, Rossetti, Cézanne et Van Gogh. Même si elle privilégie la figure humaine, la collection renferme en son sein de beaux exemples de paysages de Corot, de Rousseau, Bresdin et Turner. Est également présenté un carton préparatoire de Puvis de Chavannes pour l'escalier de la Public Library de Boston.

Les trois artistes les plus avancés dans le XXe siècle témoignent de la survivance de l'humain dans un temps marqué par le « cauchemar de l'Histoire » (Joyce) : Schiele avec un portrait masculin au rendu psychologique intense, Käthe Kollwitz en une émouvante maternité moderne qui appartient à des temps de terreur, et Spencer avec une apothéose de l'ordinaire participant d'un programme idéalisé intitulé Industrie et paix.

Commissaires de l'exposition : Carel van Tuyll, directeur du département des Arts graphiques, Dominique Cordellier, conservateur en chef au département des arts graphiques et Louis Antoine Prat, chargé de mission au département des Arts Graphiques.

Informations pratiques

 Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Aile Sully, 2e étage, salles 20 à 23

 Horaires : Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 18h. Les mercredis et vendredis jusqu'à 22h.

 Tarif : Accès avec le billet d'entrée au musée - 9 € : plein tarif - 6 € : tarif réduit (les mercredis et vendredis après 18h). Gratuité : pour les moins de 18 ans, les chômeurs. Gratuit tous les 1er dimanches de chaque mois, Journées du Patrimoine.

 [Catalogue d'exposition : Maîtres du dessin européendu XVIe au XXe siècle, Musée du Louvre Editions

 >https://www.dessinoriginal.com/2654-maitres-du-dessin-europeen-du-xvie-au-xxe-siecle-9782757203026.html]


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris