Le beau XVIe siècle : Chefs-d'oeuvre de la Sculpture en Champagne

Troyes, Eglise Saint-Jean-au-marché (du 18 avril au 25 octobre 2009)

Publié le mardi 19 mai 2009



Foyer d'excellence à la croisée de l'Italie, des Flandres et de l'Allemagne, la Champagne s'est inspirée des différents courants artistiques pour proposer une production nouvelle qui s'est rapidement imposée en Europe.
 Catalogue d'exposition : Le beau XVIe siècle : Chefs-d'oeuvre de la Sculpture en Champagne, éditions Hazan.


Champagne_Christ-en-croix-Reims.jpgChrist en croix - Reims (c) Régional Champagne-Ardenne, Jacques Philippot
L'exposition rassemble en un lieu historique 95 chefs-d'oeuvre d'une production plurielle, habituellement dispersée en Champagne et visible dans les plus grands musées du monde. À l'occasion de l'exposition, 60 sculptures de la région ont bénéficié d'une restauration complète.

L'église Saint-Jean-au-marché récemment rénovée accueille ces chefs-d'oeuvre dans un environnement d'origine, la lumière naturelle diffusée par les vitraux de l'église permet de révéler les oeuvres.

Troyes, au début du XVIe siècle, bénéficie de la période de renaissance des foires de Champagne qui fait suite aux années noires de la Guerre de cent ans. Terres de marchands et d'artistes, Troyes est une ville de haut passage qui intègre influences et dernières modes. Les inspirations germaniques, flamandes et italiennes constituent la base d'une production artistique nouvelle.

Ce commerce florissant conforte l'aristocratie et fait émerger une bourgeoisie désireuse d'affirmer sa puissance. Mécènes, elles soutiennent le rayonnement de l'Eglise et sont à l'origine d'une production foisonnante dans les domaines de la sculpture, du vitrail et de la peinture. Cette remarquable effervescence de la production artistique est appelée « Le Beau XVIe siècle troyen ».

Champagne_Vierge-a-lEnfant-Thoult-Trosnay.jpgVierge à l'enfant (donateur) - Le Thoult Trosnay (c) Régional Champagne-Ardenne, Jacques Philippot
La délicatesse du matériau utilisé au le calcaire au permet à l'ymagier (nom donné aux sculpteurs, graveurs et peintres du XVIe siècle) d'offrir aux oeuvres des détails de toute finesse.

Avec ses lignes douces et parfaites, le visage féminin est une des caractéristiques majeures de la sculpture troyenne : forme ovale, front haut et bombé, yeux en amande, larges paupières supérieures, arcades sourcilières qui s'estompent vers les tempes, nez régulier, bouche délicate et juvénile, cou mince.

Les silhouettes féminines et masculines sont d'une extrême jeunesse : minces et gracieuses. Les mains sont dotées de longs doigts fins. Saintes et saints se parent des vêtements à la mode à la cour de François Ier. Drapés et broderies font l'objet d'une attention particulière.

« Le Beau XVIe » est l'une des 12 expositions en France à être reconnue d'intérêt national 2009 par le ministère de la Culture et de la Communication /direction des musées de France. L'exposition s'est dotée d'un comité scientifique* rassemblant à la fois des experts et des personnalités du monde universitaire et des musées. Ce comité s'est penché sur la totalité du XVIe siècle, depuis l'apogée d'un style gothique puissant et émouvant jusqu'à l'affermissement du style de la Renaissance, apporté par l'Italien Dominique Florentin. Il a également permis la collaboration et l'aboutissement de recherches américaines, allemandes et françaises.

Champagne_Saint-Georges-terrassant-le-dragon-Laubressel.jpgSaint-Georges terrassant le-dragon - Laubressel (c) Conseil régional de l'Aube - Didier Vogel
Informations pratiques

 Eglise Saint-Jean-au-Marché, place du marché-au-pain à Troyes.

 Horaires : Ouvert au public tous les jours, fériés inclus, de 10h à 19h, fermeture à 22h le vendredi pendant les mois de Juillet et Août.

 Tarif : 6€, tarif réduit : 4€

 Site de l'exposition : La sculpture en Champagne

* Comité scientifique :
Geneviève Bresc-Bautier, Conservateur général, chargée du département des Sculptures au Musée du Louvre, Présidente. Véronique Boucherat, Maître de conférence en histoire de l'art médiéval à l'université de Paris X Nanterre, Marion Boudon-Machuel, Maître de conférence à l'université de Tours, Conseillère scientifique à l'Institut national d'histoire de l'Art. Ian-Bruce Wardropper, Conservateur en chef du département des Sculptures au Metropolitan Museum (New York). Chantal Rouquet, Conservateur en charge des collections anciennes des musées de Troyes. Claudie Pornin, Attachée de conservation des musées de Troyes. Pierre-Eugène Leroy, Maître de conférence honoraire du Collège de France. Maxence Hermant, Conservateur à la Bibliothèque nationale de France. Marie-Catherine Massé, Chargée de mission Patrimoine, Région Champagne-Ardenne. Bruno Decrock, Historien d'art, chargé de l'inventaire des collections mobilières dans les églises de l'Aube. Marc Botlan, Inspecteur général des Monuments historiques.

** Le commissariat général :
Chrystelle Laurent, Conservateur des Antiquités et objets d'art de l'Aube, Chargée de mission Patrimoine culturel au Conseil général de l'Aube, Commissaire générale. Frédéric Murienne, Conservateur régional des Monuments historiques, DRAC Champagne-Ardenne, Commissaire délégué. Philippe Riffaud-Longuespé, Conservateur délégué des Antiquités et objets d'art de l'Aube, Attaché de conservation des musées de Troyes, Commissaire délégué.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions en régions

Voir tous les articles de la rubrique Expositions en régions