L'OEil et la plume : caricatures de Charles Garnier

Une exposition présentée à l'ENSBA, Cabinet Jean Bonna, Paris (26 octobre 2010 - 30 janvier 2011)

Publié le mardi 30 novembre 2010



L'École nationale supérieure des beaux-arts expose les caricatures de Charles Garnier, ancien élève de l'école et dévoile pour la première fois un aspect inattendu de sa personnalité avec ses dessins.


Pierre-François Eugène GiraudPortrait-charge de Charles Garnier, 1865. Aquarelle (c) Paris, Bibliothèque nationale de France, Bibliothèque-Musée de l'Opéra
Pierre-François Eugène Giraud
Cet album inédit de caricatures de Charles Garnier, légué en 1922 par son épouse Louise, permet de découvrir les réseaux mondains et amicaux tissés par l'architecte, depuis sa formation jusqu'à la fin de sa carrière.

Dès son séjour à la villa Médicis, où il demeure en tant que pensionnaire de 1849 à 1853, Garnier prend pour habitude de rassembler dans ses portefeuilles des caricatures de ses amis, qui forment une irrésistible galerie de portraits, où sont épinglés les travers de ces jeunes dandys ambitieux. Si certaines feuilles les représentent au travail, la plupart les mettent en scène dans des saynètes burlesques qui illustrent leurs divertissements, où se mêlent parties de chasse, fêtes et improvisations théâtrales.

Les années parisiennes, à partir de 1854, témoignent d'une vie moins dissolue et le portrait prend le pas sur la caricature, en particulier à l'époque de l'Institut (1874-1898), où les académiciens sont représentés sans complaisance, ne dissimulant ni leur grand âge, ni l'ennui qui les gagne au milieu des réunions.

Charles GarnierCaricature de Jules Lenepveu malade de la grippe. Mine de plomb sur papier beige (c) Paris, Ensba
Charles Garnier
Très homogène, tant par sa technique que par sa facture énergique et synthétique, l'ensemble des portraits-charge offre un panorama diversifié de personnalités, où l'on retrouve les anciens camarades de la Villa, vieillis et fatigués, aux côtés de collègues architectes, de peintres célèbres, mais aussi d'hommes politiques puissants comme le comte Émilien de Nieuwerkerke, l'Empereur du Brésil ou encore le prince Napoléon.

Au total une sélection de 85 dessins qui dévoile pour la première fois un aspect très humain de la personnalité du grand architecte. Cette facette inattendue vient compléter l'exposition principale des Galeries d'exposition de l'ENSBA, quai Malaquais.

Informations pratiques

 Cabinet Jean Bonna, ENSBA : 14, rue Bonaparte - Paris 6e

 Du mardi au dimanche de 13 h à 19 h (fermeture du 18 décembre au 3 janvier inclus)

 tarif d'entrée cabinet Jean Bonna, 3 €, tarif réduit 2 €

 Billet jumelé 7,5 €, tarif réduit 5 €

 Accès métro : Saint-Germain-des-Prés ; Bus : 24 - 27 - 39 - 63 - 70 - 86 - 87 - 95 - 96
- Catalogue d'exposition : "Carnet d'études N°18 - L'oeil et la plume, caricatures de Charles Garnier", éd. ENSBA

Commissaire d'exposition : Emmanuelle Brugerolles au Conservatrice générale du Patrimoine, chargée des collections de dessins aux Beaux-arts de Paris


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris