Exposition Jules Dalou - Musée Cognacq-Jay, Paris

Une exposition présentée au musée Cognacq-Jay, Paris (18 avril - 13 juillet 2013)

Publié le mardi 14 mai 2013



Le musée Cognacq-Jay accueille une sélection d'oeuvres de Jules Dalou, grand sculpteur du XIXe siècle et montre comment cet artiste républicain pouvait également puiser son inspiration dans le siècle des Lumières. L'exposition présente 58 oeuvres, les peintures, dessins et sculptures du XVIIIe siècle du musée sont complétées d'un ensemble de 35 sculptures de Jules Dalou, terres cuites, plâtres et bronzes issues des collections du Petit Palais.


dal-2.jpgFrançois Boucher (Paris, 1703-Paris, 1770). Sirène couchée sur un dauphin © Musée Cognacq-Jay / Roger-Viollet
Le parcours s'organise au fil des collections permanentes, dans l'atmosphère intime du musée et révèle l'oeuvre de ce sculpteur davantage connu pour ses monuments publics républicains, comme le célèbre Triomphe de la République de la place de la Nation, que pour ses oeuvres intimistes et gracieuses, librement inspirées du XVIIIe siècle.

En sept sections, le visiteur explore les facettes de son art et assiste à une confrontation parfois hardie avec les grâces de l'Ancien régime : la Révolution incarnée ; sensuelle mythologie ; visages de l'enfance ; gestes gracieux ; moments d'intimité ; la jeunesse immortalisée ; de la nature.

dal-3.jpgJules Dalou (Paris, 1838-Paris, 1902). Ariane et Bacchus, vers 1892 © Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
D'une famille parisienne modeste, « communard » en 1871, ce qui lui valut de s'exiler à Londres jusqu'en 1879, le sculpteur Aimé-Jules Dalou (1838-1902) commence sa carrière en France dans les années 1880.

Artiste engagé, il a à coeur de célébrer la République depuis ses origines, c'est-à-dire depuis
la Révolution. Sa carrière est jalonnée de monuments ambitieux à la gloire des grands hommes de ce temps, de Mirabeau au Monument à Hoche, dernière commande publique passée à l'artiste en 1900.

Pendant son exil à Londres et après son retour à Paris, Dalou réalise également de nombreuses oeuvres intimistes. Pour celles-ci, il se tourne souvent vers un autre XVIIIe siècle, celui des grâces enfantines, des bacchanales et des intrigues d'alcôves.

Ses portraits d'enfants, ses baigneuses et ses groupes mythologiques font écho aux créations de Boucher, Clodion ou Lemoyne.

En parallèle, le Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris, présente l'exposition Dalou. Le sculpteur de la République, première exposition monographique consacrée à l'artiste. Près de trois cents oeuvres sont présentées, en grande partie inédites, provenant de collections publiques et privées en France et à l'étranger.

Informations pratiques :

 Exposition Jules Dalou, jusqu'au 6 mai 2012

 Musée Cognacq-Jay : 8, Rue Elzévir - 75003 Paris

 Ouvert tous les jours de 10h à 18h, fermé le lundi et les jours fériés

 Accès : métro Saint-Paul, Rambuteau ou Chemin vert. Bus 29, 69, 76, 96

 Tarifs : 5 euros, tarif réduit : 2.5 euros

 Catalogue d'exposition Jules Dalou, édition Paris-Musées


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris