Exposition Félicie de Fauveau. L'amazone de la sculpture (1801-1886) - Musée d'Orsay

Une exposition présentée au musée d'Orsay, Paris (13 juin - 15 septembre 2013)

Publié le mercredi 05 juin 2013



Première rétrospective consacrée à la sculptrice française Félicie de Fauveau (1801-1886), l'exposition dévoile l'univers unique de cette artiste célébrée en son temps et tombée dans l'oubli à la fin du XIXe siècle. Aussi attachante qu'intransigeante, absolue et indépendante, Félicie de Fauveau mérite pleinement une réhabilitation tardive mais indispensable


felicie_4.jpgLe personnage de Félicie de Fauveau est aussi emblématique qu'il est unique. Nostalgique du Moyen Âge, royaliste, catholique, célibataire et féministe, cette sculptrice a engagé sa vie pour défendre une utopie politique s'exprimant avant tout par l'image mise au service de l'Histoire.

La carrière de cette femme atypique est retracée par plus de 70 sculptures, objets d'art, tableaux et documents divers. Appartenant aussi bien à des collections publiques qu'à des particuliers français et étrangers, ils sont en grande majorité exposés au public pour la première fois.

felicie_2.jpgFélicie de Fauveau (1801-1886). Portrait en buste de la marquise Boccella, 1851. Collection particulière © Musée d'Orsay / Patrice Schmidt
L'exposition apporte un éclairage nouveau sur la femme et son art, grâce à la transcription inédite de nombreuses lettres de Fauveau et son entourage ainsi que la redécouverte de nombre de ses oeuvres. Première femme sculpteur à vivre de son art, elle fait figure de pionnière.

Passionnée par le Moyen Âge et la Renaissance, Fauveau étudie à la bibliothèque et copie inlassablement, conservant ses dessins dans des recueils dont deux sont présentés dans l'exposition.

Felicie_de_Fauveau_Autoportrai_a_la_levrette.jpgFélicie de Fauveau (1801-1886). Autoportrait à la levrette, 1846 © Stiftung Preußische Schløsser und Gärten Berlin-Brandenburg/Fotograf: Daniel Lindner
Sa production est profondément originale et échappe aux courants artistiques, bien qu'elle puisse se rattacher par certains éléments au romantisme.

Fervente royaliste légitimiste, fidèle à la branche aînée des Bourbons, sa foi chrétienne imprègne son art. Félicie de Fauveau réalise des oeuvres hautement symboliques liant chevalerie moyenâgeuse et foi religieuse.

À travers les oeuvres marquantes de sa carrière, l'exposition déroule son itinéraire de Paris à Florence, entrecoupé par l'épopée vendéenne lorsqu'elle participe à l'insurrection royaliste en 1832. Arrêtée, libérée puis à nouveau condamnée, elle doit s'exiler en Italie.

Cet éloignement de Paris explique la méconnaissance de Fauveau en France et son oubli progressif, malgré une renommée considérable de son vivant : son atelier florentin était l'étape obligée des amateurs d'art de passage.

Informations pratiques :

 Exposition Félicie de Fauveau. L'amazone de la sculpture, jusqu'au 15 septembre 2013.

 Musée d'Orsay, entrée par le parvis, 1, rue de la Légion d'Honneur, 75007 Paris .

 Accès métro : Solférino, Odéon / RER C : Musée d'Orsay / Bus : 68, 69, 24.

 Horaires : ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 9h30 à 18h (fermeture des caisses à 17h), le jeudi jusqu'à 21h45

 Plein tarif : 9 € ; tarif réduit : 6,50 €. Moins de 18 ans, adhérents : gratuit

- Catalogue d'exposition : Félicie de Fauveau. L'amazone de la sculpture, éditions Gallimard.

Commissariat d'exposition: Ophélie Ferlier, conservateur sculpture, musée d'Orsay. Christophe Vital, conservateur en chef du patrimoine, conservateur départemental des musées de Vendée. Commissariat scientifique : Jacques de Caso, Professor Emeritus, University of California at Berkeley. Sylvain Bellenger, Searle Chair and Curator, Medieval to Modern European Painting and Sculpture, Art Institute de Chicago.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris