Exposition (extra)ordinaire MAC Saint-Martin, Montélimar

du 28 juin au 27 octobre 2014

Publié le lundi 12 mai 2014



Avec cette nouvelle exposition, Montélimar confirme son intérêt pour les nouveaux langages de l'art contemporain, et choisit de promouvoir des artistes nationaux et internationaux.


Présentée au Musée d'art contemporain Saint-Martin de Montélimar (28 juin - 26 octobre 2014), l'exposition (extra)ordinaire, peut se lire comme un conte à la Lewis Carol. Derrière des oeuvres à l'apparence colorée, ludique et attrayante, se devine une réalité plus ambigüe où se renverse l'ordre d'un monde. Réunissant six artistes contemporains, les démarches présentées sont ici des visions critiques et subjectives, qui visent à révéler ce qui se cache derrière le « positivisme ordinaire » d'une époque qui aliène par ses ambigüités.

Ainsi Liu Ming, Antonio de Pascale et William Sweetlove s'attaquent-ils à l'envers du décor de notre modèle consumériste, frénétique logique de l'Avoir et du divertissement, qui laisse dans son sillage son lot de solitude, de destruction écologique et de déshumanisation.

Philippe Huart, Aurélie de La Cadière et Gaël Davrinche travaillent à lever le voile sur le diktat de l'image et de l'obsession du paraître. Images sociales, images intimes, autant de surfaces de projections dont les reflets coupants amputent l'individu de tout ce qui pourrait sortir des normes et des canons.

Par différents langages, ces six artistes retournent les apparences d'une société qui, bien que décrétant savoir et inculquer ce qui est Bien ou Mal pour le salut de tous, véhicule ses injonctions paradoxales, bombes à fragmentation de l'être, qui laissent l'individu perdu dans ses contradictions. Pastille à double effet (âme sensible s'abstenir !), l'exposition est un pur shoot de conscience. Gare à la descente. On en ressort pas indemne. Et ça, ce n'est pas ordinaire.


Imprimer cet article