Warning: Use of undefined constant MCRYPT_RIJNDAEL_128 - assumed 'MCRYPT_RIJNDAEL_128' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /var/www/dessinoriginal.com/classes/Rijndael.php on line 124
Exposition Aux sources de la peinture Aborigène - Musée du Quai Branly - Expositions à Paris- DessinOriginal.com

Exposition Aux sources de la peinture Aborigène - Musée du Quai Branly

Une exposition présentée au Musée du Quai Branly, Paris (9 octobre 2012 - 20 janvier 2013)

Publié le jeudi 03 janvier 2013



Le musée du Quai Branly offre une exposition exceptionnelle sur la naissance de Papunya Tula, courant fondateur de la peinture Aborigène. À travers la présentation inédite en France de plus de 200 oeuvres et 70 objets d'artistes majeurs, cette exposition retrace l'histoire de cette révolution picturale née au début des années 1970, en plein coeur des terres australiennes, dans le désert d'Alice Spring.


abo_1.jpgMick Wallangkarri Tjakamarra, Old Man's Dreaming on death or destiny (Rêve du vieil homme sur la mort et le destin), 1971
L'iconographie puissante et la philosophie qui imprègne ces peintures se rattachent au tjukurrtjanu ou Dreaming (issu du temps du rêve) et révèlent le lien étroit qui les unit aux rites réservés aux hommes, aux sites sacrés de leurs territoires et au tjukurrpa.

Dreaming désigne le Temps du Rêve, conception Aborigène de l'ordre physique et spirituel qui régit l'univers et qui unit passé, présent et futur. Le Dreaming renvoie aux origines mythiques lorsque des êtres prodigieux façonnèrent la surface du continent australien. Ces êtres du Rêve au animaux, plantes, ou phénomènes naturels au créèrent pour l'éternité des sites, et instituèrent des rites et des règles sociales.

L'art Aborigène se nourrit de deux dynamiques complémentaires : la force des traditions ancestrales inscrites dans la nation australienne et ses codes, et la volonté des artistes d'embrasser les changements économiques et sociaux liés à la colonisation et ses conséquences.

abo-2.jpgTim Leura Tjapaltjarri, Yam Spirit Dreaming (Rêve de l'esprit de l'igname), 1972
Ce mouvement artistique né dans le désert d'Alice Spring s'est peu à peu étendu à plusieurs régions d'Australie et a inspiré d'autres communautés Aborigènes.

Deux artistes exposés dans les collections permanentes du musée du quai Branly, Mick Namarari Tjapaltjarri et Ronnie Tjampitjinpa, sont membres fondateurs de ce mouvement aretistique.

Gulumbu Yunupingu, Ningura Napurrula, John Mawurndjul ou encore Tommy Waston, qui ont peint les plafonds du bâtiment Université du musée du quai Branly, s'inscrivent directement dans cette histoire. La présentation à Paris de cette exposition est une occasion unique d'instaurer un dialogue entre ces oeuvres.

Informations pratiques :

 Exposition Aux sources de la peinture Aborigène (jusqu'au 20 janvier 2013)

 Musée du quai Branly - 27, 37, 51 quai Branly, Paris 7e.

 Métro 9/Iéna, Alma-Marceau, Métro 6 /Bir Hakeim. RER : Pont de l'Alma (RER C). Bus 42 arrêt Tour Eiffel ; 63, 80, 92 : arrêt Bosquet-Rapp. Parking payant accessible par le 25 quai Branly.

 Horaires : Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 19h, nocturne le jeudi, vendredi et samedi jusqu'à 21h. Fermé le lundi.

 Tarif : Billet Collection 8.50 €, tarif réduit : 6 €.

- Catalogue d'exposition : Aux sources de la peinture Aborigène, éd. Musée du quai Branly.

Commissariat d'exposition : Judith Ryan, conservateur en chef, département d'art Aborigène, National Gallery of Victoria. Philip Batty, conservateur en chef, département d'Anthropologie, Museum Victoria. Coordinateur scientifique : Philippe Peltier, responsable des collections Océanie-Insulinde du musée du quai Branly


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris

Vos annonces
Mots clés