Lettre d'information

Prix réduit Paris (1919-1939)

Paris (1919-1939)

Editions Hazan - Ouvrage relié - 415 pages - Textes en Français - Publié en 23/09/2009

Entre le défilé des alliés en 1919 et celui des Allemands en 1940 sur les mêmes Champs-Elysées, Paris va connaître pendant 20 ans une période culturelle et intellectuelle féconde, ouverte aux avant-garde et fidèle au meilleur de la tradition.

Produit indisponible

20,85 €

-45%

37,91 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782754102346
Editeur(s) Hazan
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 415
Langue Français
Dimensions 240 x 160
Date parution 23/09/2009
Poids 1.6

Durant cet entre-deux-guerres, la France apparaît toujours comme une grande puissance économique, militaire et coloniale. Le renom de la culture française se concentre sur Paris d’où rayonnent les idées et les modes. Artistes et créateurs viennent de tous les continents dans la Ville-Lumière pour y puiser leur inspiration et obtenir la consécration aux yeux du monde.

Durant les « années folles » qui suivent l’euphorie de la victoire, Paris brille de mille feux. La « génération perdue », celle d’Hemingway et Fitzgerald, anime les nuits de Paris qui découvre le jazz. La bohême de Montparnasse attire peintres et sculpteurs venus des quatre coins du globe comme Chagall, Giacometti, Miro ou Calder. Matisse, Léger ouvrent des académies. L’Ecole de Paris réunit des peintres aussi variés que Soutine, Derain, Van Dongen ou Foujita tandis que l’art abstrait installe son siège mondial dans la capitale, avec le séjour de Mondrian puis l’arrivée de Kandinsky et la création de mouvements comme Abstraction-Création.

La haute couture confirme sa suprématie, les artisans du luxe, comme Rhulman, subjuguent par le luxe de leurs créations depuis connues sous le nom d’« Art déco ». La vie intellectuelle bat son plein, ponctuée par les querelles des groupes dada et surréaliste, les luttes idéologiques, les différents entre écoles littéraires, l’opposition entre genres théâtraux.

Avec la crise de 1929, l’arrivée au pouvoir des régimes autoritaires assombrissent le climat de l’Europe toute entière. Si Paris reste un centre culturel et intellectuel actif, elle perd de son insouciance. Les expérimentations artistiques, d’ordre architectural notamment, connaissent un retour à l’ordre ou traduisent l’insécurité croissante et l’irruption de la violence comme Guernica (1937) de Picasso. L’instabilité politique, l’éclosion du Front populaire se traduisent par des émeutes, manifestations et défilés qui agitent régulièrement la capitale.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus