Newsletter

Catalogue Ukiyo-e, les plus belles estampes japonaises

Ukiyo-e - Publisher Snoeck - Ouvrage relié - 320 pages - Text in Français - Published in 2016

Le Musée du Cinquantenaire invite à découvrir sa prestigieuse collection d’estampes japonaises qui quitte les réserves du musée le temps d'une exposition prestigieuse.

Product not available

33,18 €

Only 0,01 € for Shipping on any order over 29€ in France

Customer ratings and reviews

Nobody has posted a review yet
in this language
Model 9789461613363
Artist Ukiyo-e
Author Sous la direction de Nathalie Vandeperre
Publisher Snoeck
Format Ouvrage relié
Number of pages 320
Language Français
Dimensions 290 x 230
Technique(s) Illustrations couleurs
Published 2016
Museum Musée du Cinquantenaire, Bruxelles

Catalogue de l'exposition présentée au Musée du Cinquantenaire, Bruxelles (21 octobre 2016 - 12 février 2017).

Les 400 estampes exposées offrent un aperçu de l’art japonais de l’estampe, depuis ses débuts en noir et blanc (vers 1720) jusqu’au début du XXe siècle. L’accent est mis sur les œuvres polychromes (XVIIIe et XIXe siècles) qui faisaient le ravissement des collectionneurs et des artistes occidentaux dès la fin du XIXe siècle.

Les estampes ont été sélectionnées au sein de la collection japonaise du Musée du Cinquantenaire, qui compte plus de 7.500 pièces.

Le terme japonais ukiyo-e, qui signifie littéralement « images du monde flottant », trouve son origine dans le bouddhisme. Le « monde flottant » y fait référence à la vie sur terre, associée à la souffrance et à l’impermanence. Cette connotation négative à l’origine s’estompa avec le temps, et le « monde flottant » devint synonyme de plaisirs et de légèreté.

À partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle, des artistes tels que Harunobu, Shunsho, Kiyonaga, Utamaro et Sharaku représentaient sur leurs estampes des courtisanes et des acteurs, stars de la vie nocturne d’Edo (l’actuelle Tokyo).

Les artistes les plus connus, Hokusai et Hiroshige, quant à eux, perpétuaient au travers de leurs paysages le Japon traditionnel. L’estampe de la fin du XIXe siècle témoigne de l’ouverture du Japon vers le monde extérieur et de la modernisation que cela a entraîné pour le pays.

D’autres thèmes plus spécifiques seront également présentés dans l’exposition, comme par exemple les luxueuses éditions privées (surimono), les estampes érotiques (shunga), la production raffinée d’Osaka (kamigata-e) ainsi que les nouvelles estampes du début du XXe siècle (shin-hanga).

> See exhibition details on ArtActu.com

Reviews

Be the first to write your review !

Recently viewed items