Lettre d'information

Catalogue d'exposition

Henry de Waroquier (1881-1970), sculpteur Agrandir l'image

Henry de Waroquier (1881-1970), sculpteur

Henry de Waroquier (1881-1970) - Editions Gallimard - Ouvrage broché - 144 pages - Textes en Français

Le catalogue rassemble les sculptures de figures humaines d'Henry de Waroquier réalisées entre 1930 et 1940. Des visages sculptés avec les yeux tournés vers le ciel ou avec les yeux crevés. Aujourd'hui, ces sculptures paraissent d'une modernité étonnante, dignes de figurer parmi les grandes oeuvres de la première moitié du XXe siècle.

 

Catalogue d'exposition "Henry de Waroquier, Oedipe et le verbe" présentée au musée La Piscine, Roubaix (20 juin - 18 oct. 2009)

Expédié sous 3 à 6 jours

28,91 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Ajouter à mes favoris

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue

Noter / écrire un commentaire
Référence LIV_9782070125906
Artiste-Genre Henry de Waroquier (1881-1970)
Editeur(s) Gallimard
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 144
Langue Français
Dimensions 255 x 190
Date parution 02/07/2009
Poids 0.595

Peintre, sculpteur et graveur, Henry de Waroquier (1881-1970) est né à Paris. Il ne suit aucun cours de peinture mais travaille et rencontre de nombreux artistes à Montmartre, puis à Montparnasse où il habite de 1898 à 1919. Ses grands paysages d'Espagne de 1917 montrent qu'il n'a pas été insensible au cubisme. Il poursuit ensuite une démarche solitaire, indépendante, dirigée vers l'étude de la figure humaine. En 1937, il exécute son oeuvre la plus célèbre, La Tragédie, décoration pour le théâtre du Palais de Chaillot, et s'inspire de plus en plus de thèmes mythologiques.

Pendant les années 1930 et 1940, Waroquier produit des sculptures tout à fait étonnantes, lyriques et angoissées, qui sont le sujet de cet ouvrage. De nombreux auteurs comme Alain, Gaston Bachelard et Paul Claudel ont remarqué la véhémence de ces visages, avec les yeux tournés vers le ciel comme Le Verbe, ou les yeux crevés « entrés en ténèbre » de son Oedipe et ont évoqué à leur propos l'île de Pâques, l'Égypte et d'autres civilisations lointaines.

Aujourd'hui, ces sculptures paraissent d'une modernité étonnante, dignes de figurer parmi les grandes oeuvres de la première moitié du XXe siècle, à côté de celles de Picasso, Derain et Fautrier.