Drawing & Engraving

Home

Livre de desseins chinois - Modèles de Jean-Antoine Fraisse pour les manufactures du duc de Bourbon (1735) View larger

Livre de desseins chinois - Modèles de Jean-Antoine Fraisse pour les manufactures du duc de Bourbon (1735)

Fac-similé des dessins de Jean-Antoine Fraisse d'après des originaux de Perse, des Indes, de la Chine et du Japon, commenté par Nicole Garnier-Pelle et replacé dans le contexte des manufactures de Chantilly, fondées par le Duc de Bourbon, Prince de Condé, en 1735.

50,00 €

Only 0,01 € for Shipping on any order over 29€ in France


Publisher - Monelle-Hayot
Format - Ouvrage relié
Number of pages - 160
Language - Français
Model LIV_9782903824778
Artist Jean-Antoine Fraisse (1680-1739)
Publisher Monelle-Hayot
Format Ouvrage relié
Number of pages 160
Language Français
Dimensions 325 x 240
Published 24/09/2011
Weight 1.36

L’ouvrage de Fraisse, publié à Paris en 1735, est rarissime et capital pour découvrir le goût pour l’exotisme au début du XVIIIe siècle. Il n’en existe que treize exemplaires dont dix en France et trois en couleurs. Le spécimen du musée Condé a été acquis en 1891 par le duc d’Aumale. Selon la dédicace au prince rédigée par Fraisse en préface à l’ouvrage, le recueil reproduirait les motifs des collections d’objets d’art asiatique appartenant au duc de Bourbon.
Les 58 planches du livre se répartissent entre des scènes avec des personnages d’inspiration chinoise ou japonaise et des motifs floraux destinés à l’impression sur tissus. Il s’agit de gravures en taille-douce, au burin, parfois complétées à la plume et rehaussées de couleurs passées au pinceau. Vingt-trois planches gravées représentent des scènes asiatiques, trente-cinq des motifs floraux. Il est donc clair que l’ouvrage a un lien étroit avec les manufactures qu’entretenait le duc de Bourbon. Les textes d'archives désignent Fraisse tantôt comme "peintre", tantôt comme "peintre en toile", ou "faiseur de toile peinte", ou encore "ouvrier en toiles peintes".
Un travail de restauration a été nécessaire pour redonner à l’ouvrage de Fraisse sa splendeur d’antan. Il a été confié à Eve Menei et Laurence Caylux, restauratrices diplômées de l’Institut Français de Restauration d’OEuvres d’Art (aujourd’hui l’Institut national du Patrimoine). Le travail a consisté à assainir et dépoussiérer les pages salies, à déplisser les pages des deux grandes scènes mesurant plus de trois mètres.

> On peut aujourd’hui contempler toute la valeur de ce trésor lors de l’exposition « Singes et Dragons. La Chine et le Japon à Chantilly au XVIIIe siècle ». présentée au musée Condé de Chantilly (14 septembre 2011 - 1er janvier 2012).

> Exhibition details on ArtActu.com