Decorative Arts & Design

Home

Les bronzes d'ameublement du mobilier national 1800-1870 View larger

Les bronzes d'ameublement du mobilier national 1800-1870

Le Mobilier national a hérité du Garde-Meuble impérial et royal un ensemble de bronzes d'ameublement (lustres, candélabres, bras de lumières, flambeaux, feux, vases, toilette, pendules), constituant une collection d'objets exceptionnels par leur histoire, leur symbolique et leur qualité.

76,00 €

Only 0,01 € for Shipping on any order over 29€ in France


Publisher - Faton
Format - Ouvrage relié
Number of pages - 350
Language - Français
Model LIV_9782878441307
Publisher Faton
Format Ouvrage relié
Number of pages 350
Language Français
Dimensions 285 x 210
Published 10/11/2010
Weight 1.973

> Cet ouvrage est édité en accompagnement de l'exposition " L’heure, le feu, la lumière. Les bronzes du mobilier national 1800-1870" présentée à la Galerie des Gobelins (21 septembre 2010 - 27 février 2011).

Au sein de ce riche patrimoine demeuré largement inédit, Marie-France Dupuy-Baylet a retenu des pièces significatives dont elle présente une analyse à la fois historique et stylistique. Ces objets ont été acquis ou conçus pour des lieux prestigieux, les appartements impériaux ou royaux des Tuileries et de Saint-Cloud notamment, décors aujourd'hui disparus dont ils présentent un rare et précieux témoignage, ou encore le palais de l'Élysée, meublé par le prince et la princesse Murat entre 1805 et 1808.

Chacun des objets étudiés dans cet ouvrage permet d'évoquer ces lieux du pouvoir et leur attribution à des personnages illustres contribue à faire de ces bronzes des oeuvres au passé incomparable. Les destinations prévues dès l'origine pour ces objets exigeaient qu'ils soient réalisés par les artisans les plus reconnus de leur temps. La variété des thèmes, le traitement des décors et des matières confirment l'imagination et la virtuosité de ces artistes.

Si ces oeuvres ont été conçues entre la fin du Directoire et celle du Second Empire, les années les plus représentées sont celles du Consulat et de l'Empire. Le Garde-Meuble dut en effet procéder à des achats répétés et de qualité pour remeubler les palais impériaux dont les objets avaient pour partie été pillés ou vendus lors des troubles révolutionnaires. Cet ouvrage fait suite au volumeconsacré auxPendules du Mobilier national 1800-1870 publié en 2006 par les Editions Faton.